Travaux de plomberie sanitaire (18)

Les établissements BONNIN se tiennent à votre entière disposition pour tous vos projets de plomberie sanitaire.

Dans le but de vous satisfaire, nous vous proposons des études complètes de conception de salles de bains clé en main, dont voici quelques exemples :

Chaudières fioul :

L’économie : le fioul domestique a très largement démontré sa compétitivité au cours de ces 20 dernières années. Il est sans coût fixe d’abonnement compteur, vous ne payez que ce que vous consommez.

Le chauffage central au fioul domestique valorise votre patrimoine immobilier lors de la vente ou de la location de votre habitation de par sa longévité.

Le confort : en diffusant une chaleur homogène sans assécher l’air ambiant, le chauffage fioul vous apporte tout le plaisir de vivre dans une habitation où chaleur rime avec douceur. La régulation permet de bénéficier d’une température adaptée dans chaque pièce de la maison.

L’eau chaude sanitaire est disponible à volonté 24h/24, à une température idéale.

Silencieuses, compactes et très propres, les chaudières au fioul domestique bénéficient des dernières innovations technologiques. Avec leurs dimensions particulièrement réduites, elles trouvent facilement leur place dans une lingerie et même, pour certaines, dans une cuisine.

Les chaudières basse température :

Elles produisent la quantité de chaleur exactement nécessaire aux besoins de chauffage de votre habitation en fonction des variations climatiques.

Ainsi, leur température de fonctionnement peut être relativement basse, d’où leur dénomination de chaudières « basse température ».

Le rendement de ces chaudières très bien isolées peut atteindre 92 à 94 %, pour vous faire réaliser 25 à 34 % d’économies.

Les chaudières à condensation :

Ces chaudières font appel à une technologie avancée : elles récupèrent l’énergie contenue dans la vapeur d’eau produite, par la combustion du fioul domestique. En ajoutant cette chaleur additionnelle à celle produite par la combustion du fioul domestique, l’énergie consommée est alors employée à son maximum pour le chauffage de votre habitation. A la pointe de la technologie et du confort, elles vous font réaliser de 30 à 40 % d’économies tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Le saviez-vous ?

  • En France, le fioul domestique est utilisé pour le chauffage dans 1 maison sur 3.
  • L’évolution des technologies permet aux utilisateurs de chaudières d’économiser jusqu'à 34 % d’énergie par rapport aux chaudières de plus de 20 ans.
  • La durée de vie moyenne d’une chaudière au fioul domestique est de plus de 20 ans.
  • L’énergie fioul domestique est une énergie compétitive sur le long terme.
  • 1 litre de fioul domestique par jour suffit à satisfaire les besoins en eau chaude sanitaire d’une famille de 4 personnes.
  • L’achat d’une nouvelle chaudière peut vous faire bénéficier d’un crédit d’impôt.
  • En France, le remplacement de toutes les chaudières qui ont plus de 20 ans par des chaudières récentes éviterait le rejet de plus de 7 millions de tonnes de CO2 par an.

Chaudières gaz :

L’économie : le gaz naturel demande peu d'investissements et de place. Une technique éprouvée et une combustion propre réduisent les frais d'entretien de chauffage et de ramonage et il n'y a plus de citerne à nettoyer. Meilleur rendement, moins d'énergie consommée, diminution des risques de panne, augmentation de la durée de vie des appareils… L'entretien régulier de votre équipement gaz assure votre sécurité.

Une chaudière entretenue permet de réaliser jusqu'à 10 % d'économie.

Le confort : rentrer chez soi et trouver une ambiance chaleureuse, une température idéale dans chaque pièce et se faire couler un bain pendant qu’un bon petit plat mijote tranquillement… Cette qualité de vie a un nom : c’est le gaz naturel !

Les chaudières basse température : (un confort accru)

Jadis, les chaudières fonctionnaient toute l’année à des températures élevées. Les chaudières dites standard ou à température constante étaient conçues pour des températures situées entre 90° C et 70° C. Une adaptation optimale aux besoins de chaleur, impliquant par conséquent des températures moins élevées, n’était pas possible. Ce mode de fonctionnement faisait que le rendement global annuel, lié aux fortes pertes par les gaz brûlés et les surfaces d’échanges, n’était que de 64 %.

Au début des années 80, la régulation électronique moderne permettait de régler la température de l’eau de la chaudière en fonction de la température régnant à l’extérieur. En même temps, on développait des chaudières dont la construction et le matériel étaient adaptés à des températures de 35° C à 40° C. Cela permettait une adaptation aux besoins de chaleur sans que les parois de la chaudière ne soient exposées à la corrosion.

Depuis, en fonctionnant à température plus basse, les chaudières apportent un gain d’économies et une ambiance thermique plus agréable.

Les nouveaux modèles permettent de réaliser des gains de consommation de l’ordre de 15 à 28 % par rapport aux anciens modèles.

Les chaudières à condensation : un produit écologique

En condensant la vapeur d’eau des gaz de combustion, les chaudières récupèrent de l'énergie. D’où une notable économie de combustible, moins de gaz carbonique et moins d'oxydes d’azote produits. Elles améliorent de 15 à 20 % les résultats des chaudières standards modernes. Encore peu installées en France, elles représentent une part importante des matériels posés en 2001 au Pays-Bas (83 %) ou en Allemagne (33 %).Ces chaudières atteignent leurs meilleures performances et procurent un grand confort quand on les installe avec un plancher chauffant basse température et/ou des radiateurs « chaleur douce».

La technique moderne de chauffage au gaz garantit des économies d’énergie et respecte l’environnement. Contrairement aux installations d’un certain âge, une chaudière à condensation permet d’utiliser également la chaleur contenue dans la vapeur d’eau des gaz brûlés. Lors de la modernisation d’une installation de chauffage existante ou de la construction d’une nouvelle maison, de plus en plus de propriétaires misent sur une chaudière au gaz à condensation.

Des spécialistes Allemands ont noté que ces générateurs de chaleur sont installés de plus en plus souvent. D’après eux, chaque deuxième propriétaire de maison choisit cette technologie en achetant une chaudière à gaz.

Depuis leur introduction sur le marché en 1991, le nombre des chaudières gaz à condensation n’a cessé de croître.

Le saviez-vous?

  • Les chaudières à condensation ont de meilleures performances, supérieures à 90 %, si le chauffage fonctionne à basse température (de 30 à 40° C).
  • Il est donc très intéressant, lors de travaux de réhabilitation, d'envisager un chauffage à basse température, soit par le sol grâce à un plancher chauffant, soit par radiateurs à grande surface.
  • 60 % des consommateurs se décident aujourd’hui pour la technique de la condensation.

Energie solaire :

L’énergie solaire thermique : En couplant votre installation de chauffage fioul avec un système solaire, vous pouvez couvrir gratuitement de 25 à 65 % de vos besoins en énergie.

Les capteurs solaires récupèrent cette énergie naturelle et gratuite pour la transformer en chaleur, utilisable pour l’eau chaude sanitaire et le chauffage de votre habitation. Ces équipements sont aujourd’hui robustes et fiables, et bénéficient en outre d’aides conséquentes à l’installation.

Le principe : très simple, il assure un fonctionnement sans problème. Un liquide circule entre les capteurs exposés au soleil (c’est là que le liquide se réchauffe) et un ballon de stockage. Dans le ballon, le liquide traverse un échangeur thermique et cède sa chaleur à l’eau.

Les capteurs classiques :

Des capteurs thermiques chauffent un fluide qui circule soit dans l'échangeur d'un ballon d'eau chaude, soit dans un réseau de tuyaux noyés dans une dalle chauffante, soit dans les 2 simultanément.

Un capteur solaire (ou panneau solaire) est un élément d'une installation solaire destiné à recueillir l'énergie solaire pour la convertir en énergie thermique et le transférer à un fluide caloporteur (eau glycolée).

Le capteur solaire à plan vitré est le type de capteur solaire thermique le plus répandu. Il utilise l'effet de serre pour capter l'énergie thermique du soleil.

Ils sont composés généralement d’un châssis sous forme de coffre, d’un isolant en fond, d’un absorbeur de couleur noire en tubes de cuivre munis d'ailettes dans lequel circule le fluide caloporteur le tout protégé en verre « sécurit ».

Les capteurs tubulaires :

Capteur solaire tubulaire destiné au chauffage d’appoint et aux systèmes de climatisation par machine à absorption (sans compresseur électrique). Permet d'obtenir une température moyenne de l'eau de +90 °C. Constitué de tubes de verre à face interne revêtue d'un miroir réfléchissant et enveloppant sous vide d’air des absorbeurs à circulation d'eau.

L’eau chaude sanitaire CESI :

Chauffe-eau solaire individuel

L'énergie solaire est disponible partout, non polluante, gratuite et facile à transformer.

C'est l'énergie renouvelable la plus facilement utilisable par des particuliers. Pour produire votre eau chaude sanitaire, un dispositif simple transforme l'énergie solaire en chaleur. C'est le chauffe-eau solaire individuel.

Un chauffe-eau solaire permet de couvrir 50 à 70 % des besoins en eau chaude d'une famille.

Des aides publiques, directes ou indirectes sont actuellement accordées aux particuliers : crédit d’impôt, taux de TVA réduit, aides complémentaires apportées par certaines régions, départements ou communes, aides de l’ANAH.

En temps que professionnels compétents, nous vous aiderons à choisir et installerons le modèle le plus approprié à vos besoins et aux caractéristiques de votre habitation.

Les combinés SSC (eau chaude sanitaire + appoint de chauffage) :

Système solaire combiné

Il s’agit d’une technique qui associe chauffage d'ambiance et production d'eau chaude sanitaire. Exposés au soleil, les capteurs solaires sont généralement intégrés en toiture, plein sud, et réchauffent un liquide qui circule dans les tubes de la dalle de sol ou dans des radiateurs basses température.

Par faible ensoleillement ou mauvais temps, il sera nécessaire de disposer d'une seconde source d'énergie comme l'électricité, le gaz ou le bois. Pour un système solaire combiné, il existe des subventions. Dans tous les cas, les aides sont conditionnées au respect des engagements du Plan soleil.

Un SSC permet de couvrir jusqu'à 50 % des besoins en chauffage.

Le bois :

Vous pouvez coupler une chaudière fioul avec une chaudière bois. Ce mariage, qui permet d’utiliser des combustibles très économiques, se révèle idéal dans les régions boisées. En temps qu’énergie renouvelable, le bois bénéficie d’un soutien important : crédit d’impôt, aides locales et primes diverses.

Le chauffage domestique au bois est très répandu, souvent en énergie d’appoint. Cependant, il présente souvent un mauvais rendement énergétique ainsi que des performances environnementales insuffisantes. Quant à la matière première, elle est souvent de piètre qualité, 60 % du bois étant auto-produit ou approvisionné en dehors des circuits commerciaux, et insuffisamment séché.

Au niveau national, le label qualité « Flamme verte », initié par l’ADEME et certains fabricants français d’appareils de chauffage au bois, vise à promouvoir les appareils de chauffage au bois performants et écologiques (rendement supérieur à 60 %, rejet de moins d’1 % de CO2 dans l’atmosphère).

Les chaudières à bois peuvent être classées en deux familles, selon le combustible qu’elles utilisent :

  •     Les chaudières manuelles à bûches
  •     Les chaudières automatiques à plaquettes ou granulés.

Les chaudières manuelles à bûches :

Si l’énergie calorifique de la chaudière est dissipée dans le circuit de distribution, la puissance utile de la chaudière est près des déperditions totales de l’habitation. (Par les parois et par le renouvellement d’air)

Si l’énergie calorifique est stockée dans un ballon tampon, pour plus de confort et de durée entre deux chargements, la puissance de la chaudière peut être supérieur aux déperditions totales de l’habitation.

Pour réduire le coût de l’installation, la puissance de la chaudière est égale aux déperditions totales de la maison, « l’hydrotechnique » est envisageable au détriment du confort d’utilisation.

Les chaudières automatiques à plaquettes ou à granulés :

La régulation de la puissance utile par rapport au besoin est obtenue par la vitesse de la vis sans fin d’alimentation du foyer en combustible. De ce fait, la puissance de la chaudière peut être sans problème supérieure aux déperditions de l’habitation à chauffer.

Les chaudières automatiques au bois permettent d'utiliser les sous-produits de la filière bois, tout en offrant le confort, la souplesse et la simplicité des chaudières gaz ou fioul.

Une chaudière automatique au bois couvre 100 % des besoins en chauffage et en eau chaude de votre maison. Vous pouvez bénéficier d'aides pour l'installation d'une chaudière automatique au bois.

Le saviez-vous?

  • 1 degré de moins c’est en moyenne 7 % de consommation en moins par an.
  • Installer une régulation sur le chauffage pour mieux maîtriser votre consommation, c’est jusqu’à 10 % de consommation en moins.
  • Entretenez régulièrement votre chaudière, cela représente 8 à 12 % d’énergie consommée en moins.

5 bonnes raisons de choisir le bois :

  • Peu d’émissions de gaz à effet de serre
  • Un combustible facile à utiliser et disponible localement
  • Une automatisation complète du matériel pour un rendement optimisé
  • Un prix de revient compétitif
  • Un soutien de l’activité forestière

Pompes à chaleur :

L'air, le sol et l'eau souterraine emmagasinent une grande quantité d'énergie sans cesse renouvelée grâce au rayonnement solaire et aux pluies. En utilisant l'énergie gratuite de l'environnement, la pompe à chaleur permet de chauffer un logement à un coût très économique.

La pompe à chaleur prélève la chaleur présente dans l'environnement (l'air, l'eau, le sol) et la transfère à un niveau de température plus élevé dans votre logement afin de le chauffer.

En utilisant 1 kwh pour faire fonctionner la pompe à chaleur, vous pouvez récupérer gratuitement jusqu'à 6 kwh naturellement présents dans l'environnement tout en le préservant.

Récupération de la chaleur dans l'air extérieur :

La pompe à chaleur prélève la chaleur dans l'air extérieur et la transfère à un niveau de température plus élevé dans l'air ambiant du logement ou dans le circuit d'eau chaude de l'installation du chauffage. Suivant les modèles, la pompe à chaleur peut être installée à l'intérieur ou à l'extérieur du logement. Un appoint électrique est généralement prévu au moment de l'installation pour fournir un complément de chauffage à la pompe à chaleur. Cette solution de pompe à chaleur récupérant la chaleur dans l'air extérieur est simple à mettre en oeuvre.

Récupération de la chaleur dans le sol :

La chaleur est prélevée dans le sol à l'aide :

Soit d'un capteur horizontal composé d'un réseau de tubes enterré dans le sol à faible profondeur. Pour cela, vous devez disposer d'une surface de terrain d'environ 1,5 fois la surface à chauffer sur laquelle aucune plantation avec des racines profondes ne pourra être réalisée.

Soit d'un capteur vertical composé de sondes qui peuvent atteindre une profondeur d'environ 100 mètres. La pompe à chaleur prélève la chaleur dans le sol et la transfère à un niveau de température plus élevée dans le circuit d'eau chaude de l'installation du chauffage. L'installation des sondes verticales est soumise, selon la région, à déclaration ou à autorisation préalables.

Récupération de la chaleur dans l'eau :

La chaleur est prélevée dans une nappe phréatique, un lac ou un cours d'eau.

La pompe à chaleur prélève la chaleur dans l'eau et la transfère à un niveau de température plus élevé dans le circuit d'eau chaude de l'installation du chauffage.

La pompe à chaleur s'installe généralement à l'intérieur du logement (cave, buanderie, garage). Très performant, cet appareil peut chauffer l'ensemble du logement.

a

Rappel gratuit

et immédiat

h

Nous

contacter

Nos coordonnes

SARL BONNIN DA SILVA

8 Route De Saint Bouize
18300 VINON

Tél. : 02 48 79 21 90
Fax : 02 48 79 20 90
Email : bonnindasilva.vinon@gmail.com
Siret : 33010887900025

nous contacter

Bienvenue

Bienvenue sur notre site internet

Bienvenue sur notre nouveau site internet. Découv...

en savoir plus